Pourquoi un consultant ?

La composante géographique (ou territoriale) du système d’information d’une organisation est constituée de briques applicatives et logicielles très diverses. Nous préférons d’ailleurs, plutôt que de restreindre l’approche à cette composante géographique, essentiellement présente sous la forme de systèmes d’information géographiques, de gestionnaires de maquettes 3D du territoire et de logiciels de CAO/DAO, évoquer la composante territoriale, pour prendre acte du fait que de nombreuses données à dimension territoriale sont présentes dans d’autres types de solutions informatiques : outils de GMAO (gestion et maintenance assistées par ordinateur), outils concernant les finances, les RH, outils métiers divers, etc. Certains systèmes d’information métiers comportent une forte dimension géographique (SI routiers, SI naturalistes concernant la biodiversité), et on ne conçoit plus aujourd’hui le déploiement d’un outil décisionnel ou d’un observatoire du territoire sans prendre en compte sa dimension géographique (géo-décisionnel).

Pour faire face à la complexité technique et organisationnelle de l’intégration de tels outils dans le SIG, le consultant spécialisé et indépendant est une garantie supplémentaire de réussite. Sur le plan technique, il s’agit de déployer des outils performants et adaptés aux besoins, et qui communiquent de façon optimale avec les autres composants du système d’information. Le consultant apporte sa connaissance de l’état de l’art de l’offre logicielle, son approche de l’urbanisation du système d’information et son expérience des architectures informatiques.

Sur le plan organisationnel, il s’agit d’accompagner le déploiement des outils pour faciliter leur appropriation par les utilisateurs, leur intégration dans les processus métiers et de façon plus générale dans l’organisation. Le consultant apporte sa connaissance des contextes organisationnels (aspects sociologiques notamment) et son expérience de l’accompagnement du changement. Il participe à la réflexion des décideurs et accompagne l’évolution des agents dans le cadre d’un transfert de compétence qui permet à l’organisation d’acquérir son autonomie dans le domaine. Le consultant a la capacité de prendre en considération tous les aspects du problème (techniques, économiques, humains, organisationnels …) sans se focaliser sur telle ou telle solution technique.

Les commentaires sont fermés.